fbpx

10 conseils pour éviter de se démotiver au travail

Please follow and like us:

10 conseils pour éviter de se démotiver au travail


#10
 – Laisse tes problèmes à la maison

C’est quelque chose qui est beaucoup plus difficile à dire qu’a faire : j’en ai parfaitement conscience.

 

Néanmoins, il est primordial de prendre du recul et de faire le vide dans ta petite tête avant d’aller travailler. Sinon, un cercle vicieux se mettra en place. Tu travailleras moins bien, tes collègues seront mécontents de toi. Et tu auras tendance à vouloir t’effacer et t’isoler. Ce qui est, question bien-être au travail, pas le top, tu en conviendras.

Et aux dernières nouvelles, tu n’as pas prévu de devenir moine ermite ! Tes problèmes avec ton/ta conjoint(e) n’ont rien à voir avec tes collègues ou le dossier que tu dois rendre demain, prends-en conscience mon enfant.

Conseils 

Ne te néglige pas !

Fais le vide à travers le sport, la méditation, la lecture ou tout autre activité qui t’évitera de penser au boulot ! Même la pêche tiens (pas de jugement même si ça n’a pas l’air d’être le truc le plus exaltant du monde) ! Pense à ton bien-être et à ta santé d’abord.

 

#9 – Sois reconnaissant(e) envers tes collègues et fais-le savoir

Tu seras peut être surpris(e) de l’apprendre mais se sentir apprécié(e) par ses collègues a un effet sur l’efficacité et la qualité de notre travail.

Et oui, si tu es heureu(se)x, tu travailles mieux.

Le manque de reconnaissance est même la deuxième source de stress après la charge de travail. La reconnaissance étant l’un des premiers facteurs de motivation des salariés.

Quand un travail est bien fait, fais-le savoir à tes collègues. L’effet sera double : tu seras plus apprécié(e) par tes collègues et tu en tireras une réelle satisfaction. Là, question bien-être, on est au top, et in fine.

Conseils 

Ne sois pas dans l’abus de superlatif non plus, même si malheureusement l’époque actuelle incite à le faire.

 

 

#8 – Ne prête pas attention au commérage (et ça c’est une grosse recommandation) !

 

Que les rumeurs te concernent ou qu’elles soient à destination d’une autre personne, laisse-les de côté.
Tu as bien mieux à faire que de savoir si Sylvie a couché avec Josué pendant le pot de fin d’année (même si c’est marrant).

 

Conseils 

Si la rumeur porte sur toi ?

Petit Conseil : va voir tout de suite la source du problème et mets les choses au clair avec elle ! Ne t’énerves pas et ne la menace pas non plus : cela inciterait les autres à penser que la rumeur à propos de toi est vraie.

Être calme et distant(e), l’anti-venin le plus efficace contre les langues de vipères.

 

#7 – Prenez de la distance avec votre travail

La phrase qui me vient instantanément et qui résume parfaitement ce point est « Corpo mais pas trop ».

Tu ne dois pas percevoir un reproche ou une critique dans ton travail comme une attaque personnelle. Aimer son travail et y attacher une grande importance, c’est bien, vivre et se considérer à travers lui ce n’est pas sain, et niveau bien-être, ce n’est pas bon.

Ton job ne te définit pas, et tu as été engagé(e) aussi pour ce que tu es.

Conseils

Prends toujours le temps d’analyser une remarque avant de répondre, il se peut que la critique soit pertinente et bienveillante.

 

 

#6 – Ménage-toi !

Je ne cesserais de te répéter ce conseil pourtant évident : prendre soin de toi est très important, vous voulez toujours aller trop vite.

Tu peux être un bourreau de travail, si tu n’es pas en bonne santé, tu perdras une grande part de ta productivité (et ce n’est pas ce que tu veux).

Bois beaucoup (de l’eau) ! Le cerveau a besoin de s’hydrater pour rester énergique. Pense également à bien dormir et à ménager tes yeux en évitant d’avoir, par exemple, un écran trop lumineux. Si tu n’arrives pas à dormir le soir, c’est peut être dû à une surexposition d’écrans. Tu peux par exemple lire le soir pour t’endormir plus facilement.

Et surtout, accorde toi des pauses et bouge ! Il est très important de s’aérer l’esprit et d’être un minimum en mouvement, la sédentarisation réduisant l’espérance de vie. Ce sont des points bien-être facile à obtenir!

Conseils 

Tu peux même faire du hula hoop ! Je ne te jugerai pas. Tes collègues, c’est moins sur.

 

 

#5 – Fais attention à ce tu dis et à qui tu le dis

Les murs ont des oreilles, ce n’est pas nouveau.

Tu ne dois jamais oublier que tu restes dans le cadre du travail et que tout ce que tu dis sera interprété de manières différentes. Ainsi, tu ne peux pas tout dire à n’importe qui même si vous vous entendez bien et que la personne te semble bienveillante. C’est avant tout un collègue.

Conseils 

Elle peut bien sûr devenir un(e) amie(e) par la suite, et je te le souhaite !

 

#4 – Sois à l’écoute

Être une oreille attentive pour tes collaborateurs te permettra de mieux les comprendre.

Ainsi, tu pourras réduire les risques de problème de compréhension tout en découvrant des nouvelles façons de voir et d’aborder les choses. L’ouverture envers les autres collaborateurs te permettra de devenir plus mature dans tes rapports et de t’adapter plus facilement aux nouvelles situations que tu rencontreras.

Conseils 

Sache également garder un secret (ça te sauvera la mise plus d’une fois au bureau).

 

#3 – Ne porte pas de préjudices à un collègue

Et à qui que ce soit dans la mesure du possible, et cela même si c’est dans une logique de défense.

Il n’y a rien de plus désagréable que d’avoir quelque chose à se reprocher et d’en avoir pleinement conscience.

Conseils 

Le karma se chargera de se venger à ta place si on te fait une crasse

 

 

#2  – Sois quelqu’un sur qui on peut compter

Tu veux monter en grade ? Augmenter tes compétences au travail ?

Te faire repérer par la hiérarchie et être apprécié(e) par tes collègues ? Alors sois quelqu’un de confiant sur qui tes collègues peuvent compter. Ne rechigne pas à la tâche et à l’écoute, tes collègues et le karma te le rendront par cent fois. (Je ne te demande pas non plus de te faire exploiter hein).

Conseils 

Ne sois pas trop gentil(le), la ligne est parfois fine.

 

#1 – Sois bienveillant(e) au travail

Être bienveillant(e), c’est aussi être bienveillant(e) avec soi-même : accepter ses défauts et ses erreurs. Toujours voir le verre à moitié plein.

Être bienveillant(e), c’est être tolérant(e), c’est se tirer vers le haut et c’est surtout essayer d’appliquer les 9 autres points cités plus haut. Comme ça, tu seras comme ta mamie de substitution préférée : à peu près l’esprit tranquille.

Laisser votre commentaire

Le moyen le plus simple pour obtenir votre nouvel emploi
Trouver des emplois, des opportunités d’emploi et de carrière

Suivez nous sur :

Loading

Suivez-nous sur les réseaux sociaux