LE BÂILLEMENT

Le bâillement est un réflexe, qui survient involontairement lorsqu’on  ressent de la fatigue, de l’ennui, ou lors d’une digestion difficile.

Un bâillement se décompose en trois périodes : tout d’abord, on inspire longuement, puis le souffle est suspendu et les muscles des mâchoires contractés (c’est l’acmé) et, enfin, on expire longuement par la bouche.

POURQUOI BÂILLE-T-ON ?

Le bâillement ne permet pas, comme on l’a longtemps pensé, de redonner un « coup de fouet » à l’organisme (selon cette hypothèse, la grande quantité d’air aspirée pendant le bâillement favorise l’oxygénation du sang). Pour les scientifiques, ce serait plutôt un réflexe de maintien de la vigilance par la contraction de nombreux muscles.

En effet, lorsque nous sommes fatigués, le tonus des muscles de la mâchoire diminue : les muscles s’engourdissent. Le système nerveux détecte cette anomalie (normalement, le tonus des muscles ne diminue que pendant le sommeil) et réagit en déclenchant le bâillement pour les tonifier à nouveau. De plus, lorsque l’on bâille, on s’étire souvent en même temps : ce sont de nombreux muscles qui sont ainsi « réveillés ».

POURQUOI LE BÂILLEMENT EST-IL CONTAGIEUX ?

Chez les mammifères, et en particulier chez les singes et chez l’homme, le bâillement est très contagieux. La vue de quelqu’un qui bâille, ou même la simple lecture d’un texte sur le bâillement, peut suffire à déclencher un bâillement irrépressible !

Ce phénomène surprenant s’expliquerait par notre tendance à imiter inconsciemment certains gestes (par exemple croiser les bras ou les jambes lorsque l’on voit son interlocuteur dans cette position) ou à reproduire certaines émotions (nous sourions quand on nous sourit). Cette aptitude à l’imitation permet entre autres, chez les singes et chez l’homme, de renforcer les liens entre les membres du groupe

Laisser votre commentaire

Le moyen le plus simple pour obtenir votre nouvel emploi
Trouver des emplois, des opportunités d’emploi et de carrière

Suivez nous sur :